La RADDHO forme les Femmes Investies

Dans le cadre du projet d’appui à la participation citoyenne, à la consolidation de la démocratie et du suivi du processus électoral au Sénégal, deux ateliers de renforcement de capacités de femmes investies sur les listes pour les élections locales du 29 juin 2014 se sont tenus à Saint- Louis et Thiès respectivement du 15 au 16 et du 23 au 24 juin 2014.  Ce projet est réalisé par la Rencontre Africaine des Droits de l’Homme (RADDHO) en collaboration avec le réseau « Siggil Jiggen » avec l’appui de l’Union Européenne.

Le Sénégal dans le cadre de la promotion de la femme a ratifié les Conventions Internationales majeures et a adopté en mai 2010 un projet de la loi instituant la parité absolue (homme-femme) pour les fonctions électives. Cette loi est entrée en vigueur en juin 2011.

Le processus de décentralisation se poursuit également avec l’adoption de l’acte III de la décentralisation qui introduit une communalisation intégrale, qui coïncide avec les élections locales,  et doit transformer la composition des collectivités locales.

Pour une représentation de qualité des femmes à ces élections locales, la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) a initié deux sessions de renforcement des capacités de 60 femmes Investies dans les régions de Saint-Louis, de Louga, de Thiès et de Diourbel.

L’objectif premier de ces sessions de formation est de renforcer les capacités des femmes investies pour un positionnement aux postes de responsabilités dans les assemblées locales. De manière spécifique elles visaient le renforcement des femmes investies en gestions des collectivités locales, les informer sur les modifications apportées à l’organisation des collectivités locales avec l’acte 3 de la décentralisation, les outiller en leadership et en communication pour occuper les postes de responsabilités dans les collectivités locales.

A travers cette formation la RADDHO compte obtenir les résultats suivants :

  • Les femmes investies ont une meilleure compréhension de la gestion des collectivités locales
  • Elles ont une meilleure connaissance du contenu de l’acte III de la décentralisation
  • Elles sont mieux outillées à communiquer en public, à développer leur charisme politique et leur leadership

A Thiès l’adjoint du préfet du département de Thiès qui s’est félicité de cette formation initiée par la RADDHO et l’a encouragé à poursuivre des activités citoyennes et son militantisme en faveur de l’approfondissement de la démocratie au Sénégal. Il a également remercié le partenaire de la RADDHO qu’est l’Union Européenne.

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter dans "La RADDHO forme les Femmes Investies"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.


*