Participation citoyenne des femmes au Sénégal : La Ministre Christine Pierre visite les projets de la RADDHO et d’Equitas

Le vendredi 4 mars 2016, la Ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF), Christine St-Pierre, rencontrait une quinzaine de membres de la communauté de Pikine – dans la banlieue de Dakar – pour échanger sur les retombées du Projet Autonomisation et participation des femmes et des filles au Sénégal. Soutenu par le MRIF, l’Organisation internationale de la Francophonie et le gouvernement du Canada, développé et coordonné par  la Rencontre africaine  pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) et Equitas. Ainsi ce projet déployé auprès de plus de 22 500 jeunes et femmes dans les communautés de Pikine et de Thiès par les partenaires de la RADDHO sur le terrain, le projet permet aux jeunes et aux femmes de mieux connaître leurs droits et participer d’avantage dans leur communauté, a des retombées concrètes sur la participation citoyenne des jeunes et des femmes à la vie économique et démocratique au Sénégal, notamment grâce à l’accès à l’éducation et la réduction des violences faites aux femmes et aux filles.

Suite à l’utilisation du Guide d’action initié par la RADDHO et Equitas, financé par le programme québécois de développement international (PQDI) et par le gouvernement du Canada, on voit un nouveau leadership apparaître, notamment chez les jeunes de la communauté. Pour la première fois, plusieurs femmes ont osé dénoncer la violence conjugale et de nombreux hommes de la communauté se sont unis aux femmes pour dénoncer la violence faite aux femmes. Le projet a également permis à plus d’une centaine de jeunes de continuer leur scolarité au niveau secondaire en s’attaquant aux obstacles à leur éducation.

Lors de son passage à Pikine, la ministre Christine St-Pierre a pu échanger avec les membres de la communauté sur le rôle important de l’égalité femmes-hommes; cette rencontre s’inscrivait d’ailleurs dans le cadre des journées entourant les célébrations de la journée internationale de la femme du 8 mars.

Prenant parole devant les leaders locaux, Madame St-Pierre s’est dite impressionnée par les résultats et le dynamisme du projet à cet égard. Elle a pu entendre une jeune femme de 18 ans, Thiat, qui lui a raconté ce qu’elle faisait pour éliminer la violence faite aux femmes; elle s’est également entretenue avec Maimouna Diop, une conseillère municipale qui dirige un réseau de 180 femmes élues ainsi qu’avec Abdou Cogna, de l’association des personnes handicapées de Pikine, sur l’importance de l’inclusion de toutes et tous dans la promotion de l’égalité de genre, et ce, sans discrimination.

La visite de Christine St-Pierre confirme l’importance accordée aux liens du Québec avec le Sénégal et l’Afrique de l’Ouest, et fait valoir les priorités du Québec dans la région, dont la coordination accrue des efforts de solidarité internationale. Rappelons finalement que l’égalité femmes-hommes et la protection et la promotion des droits humains demeurent des enjeux primordiaux pour toute la Francophonie. Avec l’appui de ses partenaires la Rencontre africaine pour la défense de droits de l’Homme(RADDHO), le Réseau Equitas Sénégal et le Comité de lutte contre les violences faites aux femmes (CLVF), Equitas continuera son travail dans la région pour promouvoir et protéger les droits des femmes et des jeunes filles.

index index2

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter dans "Participation citoyenne des femmes au Sénégal : La Ministre Christine Pierre visite les projets de la RADDHO et d’Equitas"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.


*