COMMUNIQUE DE PRESSE: Encore une nouvelle victime de torture en Gambie

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) vient d’apprendre avec consternation la mort en détention de M. Solo Sandeng, responsable d’un parti d’opposition en Gambie, suite à la manifestation organisée le 15 avril 2016 pour les réformes électorales. Cette mort vient s’ajouter à une longue liste de victimes de la torture. Selon diverses sources d’information, il y’aurait aussi plusieurs personnes qui ont été arrêtées et qui risquent de subir le même sort que M. Solo Sandeng.

Face à de tels agissements, la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) :

• Comdame avec fermeté la récurrence des actes de torture, devenus systématiques sous le régime du Président Yahya Jammeh ;

• Exige l’ouverture immédiate d’une enquête judiciaire impartiale pour élucider les circonstances de la mort de M. Solo Sandeng ;

• Demande la libération immédiate et sans condition de toute les personnes arrêtées à la suite de la manifestation du 15 avril dernier ;

• Invite la CEDEAO, l’Union Africaine et l’Organisation des Nations Unies à envoyer des missions d’enquête en Gambie pour faire la lumière sur les violations graves et répétées des droits humains commises dans ce pays.

Fait à Dakar, le 16 Avril 2016
Le Secrétariat Général

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter dans "COMMUNIQUE DE PRESSE: Encore une nouvelle victime de torture en Gambie"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.


*