ABSENCE D’AUDIENCES CORRECTIONNELLES A DIOURBEL DEPUIS ENVIRON TROIS SEMAINES: Aboubacry Mbodji de la Raddho sonne l’alerte

Depuis environ trois semaines, il n’y a pas eu d’audiences correctionnelles au niveau des tribunaux d’instance et de grande instance de la Région de Diourbel. Raison avancée selon un communiqué de la Raddho parvenue à notre Rédaction, la salle d’audience n’est pas fonctionnelle.

 

La conséquence immédiate de cette situation souligne-t-on dans l’édit de la Raddho, est que «tous les prévenus qui devaient être jugés continuent encore de croupir dans les lieux de détention, tout en ignorant à quelle date ils seront entendus». «Or, confient les camarades d’Aboubacry Mbodji, à l’instar des autres prisons du Sénégal, celle de Diourbel est réputée être la maison d’arrêt et de correction où les conditions de détention sont les plus exécrables, entraînant parfois des mutineries, des évasions, voire des morts suspectes».

Face à une telle situation, la Raddho, exige la tenue dans les meilleurs délais des audiences correctionnelles au niveau des tribunaux 
d’instance et de grande instance de Diourbel ; demande au Ministère de la Justice de trouver une solution urgente à ce sérieux problème en attendant la réhabilitation du Palais de Justice de Diourbel ; 
lance un appel pressant à l’Etat afin qu’il veille au strict respect de la dignité humaine, conformément aux dispositions du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ratifié par le Sénégal, qui énonce en son article 2 «le droit à la légalité» et «le principe de non discrimination», et qui dispose en son article 10 que «toute personne privée de sa liberté doit être traitée avec humanité avec le respect de la dignité inhérente à la personne humaine».

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter dans "ABSENCE D’AUDIENCES CORRECTIONNELLES A DIOURBEL DEPUIS ENVIRON TROIS SEMAINES: Aboubacry Mbodji de la Raddho sonne l’alerte"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.


*