SOTU Sénégal

La coalition SOTU (State Of The Union - État de l'Union) est fondée en 2009 par des Organisations de la Société Civile de dix pays africains et Oxfam. Il est un groupe de surveillance multi- sectorielle unique qui exhorte les Gouvernements africains à ratifier, à vulgariser et à mettre en œuvre les décisions de l'Union africaine relatives aux droits humains et aux libertés essentielles.

Télécharger nos rapports ici
  • SOTU Sénégal

    SOTU Sénégal

  • SOTU Sénégal

    SOTU Sénégal

INFORMER

INFORMER

Informer les communautés africaines tout en encourageant un débat public éclairé sur les décisions et les choix politiques émergents pendant les sommets de l'Union Africaine.
Read More
SENSIBILISER

SENSIBILISER

Développer des campagnes nationales et continentales pour sensibiliser et inviter les populations à tenir leurs gouvernements responsables sur les instruments 14.
Read More
RATIFIER

RATIFIER

Pousser l'Union africaine et les États membres à agir pour la ratification , la vulgarisation et la surveillance de la mise en œuvre des normes clés en matières de droits humaines et de libertés.
Read More
APPLIQUER

APPLIQUER

S'assurer de l'application des textes soutenue par une capacité institutionnelle intégrée au sein des membres nationaux pour gérer les plates-formes nationales de façon fluide et réactive.
Read More

SOTU Africa Newsletter Issue N°2-1du programme SOTU “State of the Union Coalition”

slide2 Téléchargez SOTU-Africa-Newsletter-Issue-No-2-1

PRINCIPALES RECOMMANDATIONS DU RAPPORT DE CONFORMITÉ SUR LE SENEGAL

placeholder-content-single-copieDans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Plan d’Action (juillet 2012-décembre 2015) initié par la Coalition panafricaine de la Société civile, SOTU (States of the African Union), la RADDHO a sélectionné six (06) instruments juridiques en raison d’immenses opportunités qu’ils offrent pour le respect des droits humains mais surtout pour la consolidation de l’Etat de droit au Sénégal. Si la volonté de l’Etat du Sénégal de les mettre en œuvre est bien affirmée, il reste que, tant du point de vue de la production normative que de mesures concrètes à adopter, un certain nombre de manquements sont relevés. Aussi la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme invite-t- elle les pouvoirs publics sénégalais à prendre une série de mesures aux fins d’une meilleure application des dits instruments. Read More